Comment construire une serre facilement ?

construire serre jardin

Une serre de jardin s’inscrit parfaitement dans les tendances pro-écologiques actuelles. On en voit de plus en plus souvent dans les jardins potagers en Septembre et pour le reste de l’année car cette petite structure peut faciliter la culture de toutes les plantes, même les plus exigeantes. 

Comment construire une serre, grâce à laquelle les plantes que vous cultivez pourront produire des récoltes abondantes quelles que soient les conditions météorologiques ? Réponses détaillées et guide pas à pas.

Étape 1 – Choix du matériel nécessaire

Une petite serre de jardin peut être faite de plusieurs matériaux différents. Chacun d’eux a des avantages et des inconvénients qu’il convient de connaître avant de vous lancer dans ce projet DIY. 

Sélection des armatures

Examinons d’abord les matériaux de la structure porteuse :

Structure en bois

La serre de jardin en bois est très appréciée pour les petits aménagements domestiques car en plus d’être utiles, elles sont très esthétiques. Ce type de structure s’harmonise parfaitement dans les petits jardins qui comptent déjà des éléments architecturaux en bois. Le bois est toujours agréable au toucher et les anses portantes ne chauffent pas excessivement. De plus, la construction d’une serre en bois n’est pas particulièrement compliquée. 

serre en bois

Malheureusement, le bois a aussi ses inconvénients. L’un d’eux s’avère être la résistance limitée aux dommages. De surcroît, ce matériau réclame une imprégnation régulière de ses fibres pour durer dans le temps. Sans vernis imperméabilisant, la serre peut être attaquée par des parasites ou des moisissures qui pourraient rapidement l’endommager.

Structure en acier

L’acier est très résistant aux dommages mécaniques et aux effets des conditions météorologiques défavorables. Construire une serre en acier peut toutefois nécessiter plus de main-d’œuvre, mais la structure durera en parfait état pendant de nombreuses années. 

Ce type de matériau fonctionne bien pour construire une grande serre de jardin facilement car la structure portante faite de ce matériau sera rigide, massive et résistante aux intempéries.

Structure en aluminium

Une serre en aluminium est aussi résistante à l’humidité que l’acier. Cependant, elle ne présente pas une aussi bonne résistance aux dommages mécaniques. Son avantage indéniable est un design moderne et sans entretien.

Le cadre en aluminium fonctionne bien pour les petits modèles seulement en raison d’un cadre léger et facile à manipuler. Grâce à cela, il peut être utilisé dans les jardins où vous prévoyez de transférer des cultures d’un endroit à l’autre, ce qui les rend très pratiques à utiliser.

Matériel de couverture

Le choix du matériau pour la structure n’est qu’un début de la construction d’une serre pour votre jardin. Reste à choisir un matériau de revêtement. Une serre de jardin ou un tunnel en aluminium peuvent avoir plusieurs types de couverture. Il est communément recommandé d’opter pour :

Bâche en aluminium

Les serres de jardin recouvertes d’aluminium ne nécessitent pas d’assemblage compliqué. La feuille alu transmet bien la lumière et n’alourdit pas la structure de support. De plus, c’est un ajout parfait pour les serres domestiques ainsi que pour créer un tunnel en aluminium qui augmente le mûrissage des plantations potagères et notamment des tomates. 

Le grand avantage de ce matériau de revêtement est son prix attractif et sa facilité à le trouver en magasin. Les principaux inconvénients comprennent une faible résistance aux dommages météorologiques.

Abri en verre

Le verre est un matériau courant dans la conception de serres domestiques.

Il en existe de plusieurs sortes (teintés ou transparents) qui permettent de gérer le niveau d’éclairage à l’intérieur de la serre. Cet atout indéniable permet à ce matériau d’adapter les besoins en fonction des espèces végétales qui s’y trouvent.

Seule ombre au tableau, même en faisant le choix d’une petite serre en verre dans un jardin, la structure sera assez lourde. Le verre nécessite une structure portante massive pour supporter son poids et assurer un usage sécurisé à ses propriétaires. Un inconvénient supplémentaire de ce matériau est le manque de résistance dans le temps

Plaque en polycarbonate

Un concept très intéressant est la construction d’une serre en polycarbonate. Ce type de finition est très résistant aux conditions météorologiques changeantes et même aux dommages mécaniques. Réaliser une couverture en polycarbonate ne change pas de dimensions et transmet bien la lumière du soleil. Il convient également de noter que le polycarbonate ne laisse pas passer les rayons UV. L’avantage de construire une serre avec ce matériau est également le haut niveau de sécurité pour ses utilisateurs car contrairement au verre, il ne s’effrite pas et ne se casse pas en petits morceaux comme le verre. 

Grâce à cela, les plaques en polycarbonate seront une solution recommandée pour les jardins où de jeunes enfants viennent s’amuser. Le seul inconvénient est le prix plus élevé.

serre en polycarbonate

Étape 2 – Choix de l’emplacement de la serre dans le jardin

Le bon choix de l’emplacement de la serre de jardin permet de maximiser son efficacité et favoriser la croissance optimale des plantes qui y seront cultivées. 

Tout d’abord, l’exposition au soleil est un élément clé. Idéalement, la serre devrait être placée dans une zone où elle bénéficie d’une exposition maximale au soleil tout au long de la journée, en particulier pendant les heures les plus ensoleillées. Cela permettra aux plantes de recevoir la quantité nécessaire de lumière pour la photosynthèse, favorisant ainsi leur développement.

Ensuite, la protection contre les vents dominants est un aspect à ne pas négliger. Les vents forts peuvent endommager la structure de la serre et compromettre la croissance des plantes à l’intérieur. Ainsi, il est judicieux de positionner la serre dans une zone relativement abritée, à l’abri des vents violents. Une haie ou d’autres éléments de protection peuvent être intégrés dans la conception du jardin pour offrir une barrière supplémentaire contre les intempéries.

Étape 3 – Construction des fondations de la serre

Maintenant que vous avez trouvé l’emplacement pour ériger votre future serre, il faut savoir que la structure ne se pose pas uniquement sur le sol. Il faut procéder à des fondations en béton qui peuvent prendre la forme de blocs ou de plots enterrés.

Note : Bien sûr, dans le cas d'une petite serre, qui sera installée périodiquement pour quelques saisons, la création de fondations n'est pas nécessaire. Il suffit de fixer solidement le cadre au sol pour assurer sa stabilité, par exemple lors de vents violents.

Il est recommandé de placer les structures plus volumineuses et lourdes sur des fondations en béton. Cette mesure doit aussi être prise pour les modèles à ossature en bois et acier, car cela permet de maintenir efficacement les armatures et protéger les plantations des effets de l’humidité ou d’éventuels invasions parasitaires.

serre jardin

Si vous décidez d’utiliser des plots cimentés, il faut procéder à un excavation du sol en 4 points pour couler le béton. Pour ce faire, munissez-vous d’un seau, d’une pelle, d’un mélange prêt à l’emploi et d’un niveau à bulle.

La profondeur des blocs doit être de 60 à 100 cm en fonction des dimensions de votre structure. 

Les poteaux doivent être positionnés dans les trous avant de couler le béton sur l’ensemble. Gardez à l’esprit que les fondations ne doivent jamais dépasser du sol. En cas de doute, il faut mieux creuser plus profondément pour installer la structure.

Étape 4 – Installation de la couverture

Une fois que les poteaux sont ancrés dans le béton, il faut maintenant procéder à l’installation de la toiture de la serre. Comme nous l’avons susmentionné plus haut, il est beaucoup plus facile de construire une serre en aluminium. Cependant, ce n’est pas une solution durable, ce qui pousse de plus en plus de propriétaires à investir dans des plaques en polycarbonate prêtes à l’emploi.

Les serres équipées d’une couverture en polycarbonate présentent une plus grande résistance aux intempéries. De plus, elles ne se détériorent pas aussi rapidement que les bâches en aluminium ou les vitres en verre. Une serre en polycarbonate bien assemblée durera de nombreuses saisons. L’installation de ces plaques n’est pas particulièrement compliquée, ce qui vous permet de l’insérer facilement par vous-mêmes.

Par ailleurs, il convient de mentionner que l’ajout des éléments externes à la serre est extrêmement important. La porte menant à l’intérieur doit idéalement être montée à l’ouest. C’est de ce côté que le vent souffle le plus souvent, ce qui fait que l’ouverture de la porte augmentera la circulation de l’air à l’intérieur. Il est également plus judicieux d’installer des fenêtres basculantes dans les murs ou sur le toit de la serre. Vous pourrez alors maintenir des conditions idéales pour le développement des légumes, des fruits ou des fleurs en fonction des conditions climatiques extérieures.

ouverture serre

Vous pourriez aussi aimer