Qui a inventé l’électricité ?

Aujourd’hui, on ne pourrait imaginer notre vie sans ; c’est pourquoi il est toujours intéressant de savoir qui a inventé l’électricité.

Des archives indiquent que Benjamin Franklin serait l’homme qui a découvert l’électricité, mais en réalité, se sont ses expériences qui ont seulement aidé à établir que la foudre transportait de l’électricité… La vérité sur la découverte de l’électricité est un peu plus complexe, et elle n’a pas été faite par un homme, mais plusieurs.

L’électricité est définie comme le flux de particules chargées appelées électrons à travers un milieu conducteur. Bien que nous consommons tous de l’électricité, nous ne pouvons pas vraiment répondre à la question « Qui a inventé l’électricité » ? Il est temps d’y remédier.  

L’histoire de la découverte de l’électricité

L’électricité est l’un des actifs les plus importants dont nous avons besoin dans notre quotidien.  Elle a toujours été présente dans la nature, mais il a fallu de nombreuses années pour comprendre comment les humains peuvaient l’exploiter et l’utiliser.

La chronologie de l’existence de la conduction à proprement parler dans notre monde actuel remonte à des recherches et des inventions qui se sont étalées sur plus de 2 600 années. Tout comme pour la lampe à incandescence qui a vu le jour suite à cette trouvaille, de nombreux Hommes se sont succédés :

600 avant J-C : Thalès et le principe de l’électricité statique

L’histoire de l’électricité commence par une découverte. Pendant des siècles, des éclairs et de la foudre ont été observés. L’adoption de l’électricité est le résultat d’un large éventail d’expériences qui ont commencé dès 600 avant Jésus Christ, lorsque Thalès de Milet, reconnu comme le premier scientifique qui a prouvé l’existence de l’électricité dans la nature.

Thalès de Milet

Ce philosophe et savant de la Grèce Antique a été le pionnier de l’électricité statique, proposant la théorie selon laquelle le frottement de plusieurs objets avec certaines propriétés les uns contre les autres pourrait provoquer l’électrification. 

Pour prouver qu’il a bien découvert les fondements de l’électricité, il a utilisé une tige d’ambre et des poils de chat comme matériau pour ses recherches. À force d’essais, il est parvenu créer « l’électricité statique » notamment lorsqu’il a frotté ses deux éléments à un vêtement. Cela a provoqué l’apparition d’une étincelle… Début d’un long chemin pour le courant. 

1600 : William Gilbert inventeur de l’étincelle électrique

Ce n’est qu’en 1600, soit plusieurs siècles après cette première révélation que le scientifique William Gilbert, complète les thèses du mathématicien Thalès. 

William Gilbert

Ce médecin attitré à la Reine Élisabeth Ière d’Angleterre a été le premier à créer une étincelle électrique en frottant de l’ambre.

On pense également qu’il est le créateur de la théorie selon laquelle la Terre est un énorme aimant puisqu’il parvient à montrer que l’ambre n’est pas la seule substance capable d’attirer les corps légers.

Durant plusieurs années, il se consacre à l’étude des phénomènes électriques et géomagnétiques, mettant en lumière le fait que d’autres comme le soufre, le verre ou encore diverses résines sont capables d’émettre de telles ondes. 

1660 : Otto Von Guericke, créateur du terme « électricité »

Le mot « électricité » est né en 1660 lorsque Otto Von Guericke, un scientifique Allemand ajoute à la liste des éléments conducteurs des phénomènes électriques et géomagnétiques : 

  • L’améthyste
  • Le saphir
  • Et le rubis.

Pour vérifier ces différents composants, il a inventé un générateur électrostatique qui génère de l’électricité statique. Il s’agissait d’une machine électrostatique sous la forme d’une boule de soufre. 

Otto Von Guericke

C’est grâce à Guericke que l’existence de propriétés électriques de certains matériaux a été reconnue comme un fait. En mettant au point ce système d’électrification, il donne le nom « eléctrica » devenu « électricité » aux éléments qui ont les mêmes propriétés que l’ambre trouvés par Thalès et Gilbert.

1675 : Robert Boyle et les forces d’attraction et répulsion électrique

En 1675, un autre scientifique dénommé Robert Boyle a expérimenté les forces d’attraction et de répulsion électriques dans le vide. 

Robert Boyle

Sa passion pour la recherche et les démonstrations pouvant faire avancer les prouesses de l’époque lui ont permis de perfectionner l’invention de la pompe à air de Otto Von Guericke en montrant que l’électricité peut traverser le matériau ; c’est pourquoi la division en isolants et conducteurs a été faite.

Par ailleurs, le physicien Irlandais était un précurseur à la théorie des atomes sur des bases expérimentales grâce à ses connaissances de l’absorption de l’air dans la combustion. 

1750 : Benjamin Franklin et l’électricité de la foudre

La percée est survenue lorsque Benjamin Franklin a démontré la nature électrique de la foudre. On lui a souvent loué le titre de l’homme qui a inventé l’électricité car son travail à été une réelle prouesse en la matière.

Pour y parvenir, il réalise sa célèbre expérience dans laquelle il fait voler un cerf-volant fait de mouchoirs de soie un jour de tempête.

Benjamin Franklin

Sur la structure, il a attaché une broche en fer et une clé en métal qui est située à l’extrémité du fil tenant le cerf-volant. Quand il a approché sa main après la décharge de l’orage, une étincelle électrique a sauté entre la corde et la clé. 

Ainsi, il a confirmé que la clé était chargée d’électricité, prouvant que les nuages ​​sont gorgés de courants d’électrisants et que la force de la foudre est considérable. De plus, Franklin a développé une théorie électrique d’un fluide existant dans un flux de matière. 

L’électricité de 1800 à nos jours…

Suite à ces nombreuses évolutions, les protocoles sur l’électricité se développent beaucoup plus rapidement : 

Alessandro Volta

En 1799, l’Italien Alessandro Volta construit la première cellule énergétique capable de produire de l’énergie.

La pile électrique voit donc le jour et permet de transformer l’électricité jusqu’ici statique, en électricité dynamique. Il donnera d’ailleurs le nom éponyme « Volt » à ce courant novateur.

Cette invention a tellement bouleversé l’usage de l’électricité qu’elle sera même soulignée par Albert Einstein qui dira à ce propos :

« La pile Volta est la base fondamentale de toutes les inventions. »

En 1769, l’ingénieur Écossais, James Watt réalise des travaux d’amélioration sur une machine à vapeur pour la rendre plus performante pour le secteur industriel.

Son moteur génère une puissance si importante que son nom sera donné à l’unité de mesure de flux énergétique à l’international : le « Watt » (W).

James Watt

En 1820, André-Marie Ampère découvre le lien entre l’électricité et le magnétisme, et crée l’électroaimant. Ses recherches permettront de développer un secteur novateur de l’électelectricté : l’électrodynamique. Il donnera également son nom de famille « Ampère » à l’unité d’intensité du courant électrique.

L’année suivante (1821), Michael Faraday publie ses travaux sur les principes de la rotation électromagnétique, nécessaires à la production d’un moteur électrique. Il est l’auteur des termes techniques utilisés dans l’électrolyse : « électrode » ; « électrolyte » et « ion ».

En 1826, le physicien Allemand, Georg Simon Ohm, rédige la loi d’Ohm en 1826. Il s’agit d’une thèse physique empirique (E = IR) permettant de calculer l’intensité d’un courant électrique traversant un dipôle électrique à la tension de ses bornes. Ainsi, la valeur ohm (Ω) permet de déterminer la résistance d’un conducteur.

Thomas Edison

En 1879, Thomas Edison développe des lampes à incandescence.

Cet Américain porté par l’invention de l’ampoule de Joseph Wilson Swan à cherché à l’améliorer pour éclairer durablement les habitations en la commercialisant localement aux familles les plus aisées et aux salles de théâtre.

De nos jours, l’électricité, bien que disponible à grande échelle, coûte beaucoup moins cher qu’auparavant et tous les foyers des pays développés ont sont fournis. La mise au point des panneaux solaires pour créer des maisons autonomes est encore une transformation énergétique qui n’a de cesse de poursuivre l’histoire de ceux qui ont inventé l’électricité.