La lampe Pipistrello : l’emblème du design Italien

La lampe Pipistrello est une icône incontestée du design décoratif Italien. Créé en 1965 par la designer Gaetana Emilia Aulenti, dite Gae Aulenti, cet objet lumineux est avant tout une œuvre d’art qui devait créer un environnement moderne dans le nouveau show room Parisien de Camillo Olivetti. 

Ne trouvant pas son bonheur, la jeune architecte a eu l’idée de réaliser une lampe composée de quatres segments éclairés pouvant être modulés sur différents niveaux, répartis autour d’un noyau central. La « Pipistrello » signifiant « chauve-souris » a marqué l’histoire de la déco et des luminaires en Europe et dans le monde.

Véritable signature du design Italien, l’élément à l’abat-jour translucide a été repris, mais jamais égalé. Les critères à regarder pour bien reconnaître une lampe Pipistrello sont les suivants :

1. Les inscriptions obligatoires sous son socle

Pour bien faire la distinction entre les véritables Pipistrello et les pales contrefaçons, il est important de retourner le lampadaire et de voir distinctement des écritures attestant son origine. 

Sous ce pied métallique, vous devez pouvoir y lire clairement :

  • L’insigne « 620 »
  • Le nom du modèle (mini, med, grande)
  • Le logo de la marque Martinelli
  • Les signatures des créateurs : Gae Aulenti et Martinelli Luce
  • La date de création du modèle (1965)
  • L’origine ou pays de fabrication
inscription marque socle lampe
Note : Les premières éditions de la lampe au cours des années 1965 à 1967 sont pourvues d'un revêtement en feutrine vert. 

2. Le logo de la firme Martinelli

En plus des marquages situés Reconnaître une lampe Pipistrello authentique d’une copie n’est pas toujours évident au premier coup d’œil. La certification du modèle se trouve sous son pied métallique massif et doit porter le nom de la marque : Martinelli.

Luce Martinelli était un designer visionnaire qui, à l’époque, a parié sur les croquis de Gae Aulenti en investissant dans des machines coûteuses pour créer les fameuses lampes en résine.

L’entrepreneur relève le défi ardu et parvient, après plusieurs tentatives, à construire les moules et une machine spéciale. La Pipistrello de Gae Aulenti et Martinelli Luce est un lampadaire qui est donc modulable afin d’être posée aussi bien sur la table que sur le sol, grâce à son système télescopique qui permet de régler sa hauteur et de modifier sa silhouette.

Des dizaines de lampes Pipistrello finissent par illuminer les showrooms Olivetti, et le succès est immédiat. A tel point que Martinelli le mit en production et lança le modèle à grande échelle en 1967.

3. Sa forme et ses trois dimensions 

Avec ses courbes inspirées des lampes art déco et du style Tiffany dès années 1900, la Pipistrello est incomparable avec ses lignes douces et agréables à l’œil.

evolution lampe pipistrello

Pour cette lampe iconique, il existe uniquement trois modèles qui sont tous identiques visuellement, mais qui se distinguent par des hauteurs différentes.

  • La petite Pipistrello mesure 35 cm. 
  • La moyenne Pipistrello fait entre 50 à 62 cm.
  • Et la grande Pipistrello possède une hauteur variable de 66 à 86 cm.
taille pipistrello

4. Son poids incontestable

La lampe Pipistrello de Martinelli Luce prouve également son authenticité par sa structure massive et lourde. Avec son système télescopique, sa base présente un poids minimal de 10 à 12 kilogrammes selon sa taille. 

Ce critère est important afin de permettre au luminaire d’être réglé en hauteur et ajusté au gré des envies de ses propriétaires.

5. L’intensité de son éclairage

Avec l’invention des lampes à incandescence puis des ampoules à diode électroluminescente, la Pipistrello était en plein dans l’air du temps avec son système LED permettant un réglage d’intensité lumineuse.

Grâce à son abat-jour fait d’une résine opacifiée, le modèle Italien permet la diffusion d’une lumière tamisée et plus écologique, ce qui l’a rend toujours plus moderne.

lampe pipistrello authenticite

6. Ses sept coloris uniques

Une vraie lampe Pipistrello est fabriquée uniquement avec un abat jour blanc et un pied teinté dans l’une des couleurs produites par la firme Martinelli.

À l’origine, le lampadaire n’existait qu’avec une structure basique faite de noir ou blanc. Lorsque le pied est d’une teinte différente, c’est qu’il s’agit d’un modèle produit plus récemment. Toutefois, il doit faire partie du catalogue précis des nuances créé par Martinelli c’est-à-dire : 

  • Blanc
  • Noir
  • Vert
  • Bordeaux
  • Marron
  • Argenté (alu)
  • Doré (laiton).
couleur pipistrello

7. Son prix neuf et d’occasion

La marque Martinelli qui est le fabricant et vendeur officiel des lampes dessinées et désignées par Gae Aulenti propose les trois modèles de lampes avec une gamme de prix allant de 600 à 1000€. Ces pièces neuves sont garanties aussi bien pour leur authenticité que pour leur qualité jugée exceptionnelle.

Sur le marché de l’occasion, vous pouvez trouver de vraies lampes Pipistrello à un prix légèrement moins élevé que le neuf, bien qu’il s’agisse d’un modèle qui perd peu de valeur. Habituellement, la revente se fait avec un rabais de -10 à -15% selon sa taille. Attention cependant à acheter votre lampadaire de seconde main à un revendeur officiel ou à veiller à ce que l’article présente bien tous les critères d’authentification listés dans cet article.

8. Son état général

Si vous faites le choix d’acquérir une lampe Pipistrello d’occasion pour profiter d’un tarif plus attractif, ne vous faites pas avoir avec l’une des contrefaçons d’une piètre qualité.

Achetez toujours votre lampadaire chez un vendeur agréé en veillant à ce que tous les éléments susmentionnés soient présents. 

Par ailleurs, un modèle même vintage, ne doit pas avoir de défauts. Bien que certaines déformations légères puissent avoir eu lieu notamment au niveau de l’abat-jour en raison des ampoules à l’époque, le pied doit être intact. Par ailleurs, ce dernier doit avoir conservé sa patine d’origine pour rester une œuvre d’art de qualité, intemporelle et rare.

reconnaitre vrai lampe pipistrello

Comment reconnaître une contrefaçon de lampe Pipistrello ?

Tout comme les vrais canapé Chesterfield, les copies de lampe Pipistrello est malheureusement répandue. Avec des contrefaçons de plus en plus fidèles aux originaux, il est parfois difficile de reconnaître une vraie lampe Pipistrello d’une fausse.

Par chance, la qualité ne fait jamais aucun doute et lorsque vous prenez le temps d’observer les critères évoqués précédemment et notamment l’état (rayures, tâches, rouille…) et le poids de l’article (inférieur à 10 kg), il n’y a plus de place au doute.

Une réplique de lampe de Pipistrello a une faible durée de vie car son pied n’est pas stable puisque forgé dans un métal médiocre et son abat-jour généralement fait de plastique se fissure au bout de quelques mois d’utilisation. Par ailleurs, la couleur du pied doit être conforme aux sept teintes originales, et le système lumineux variable doit obligatoirement être présent. Il s’agit d’un détail très difficile à être contrefait. Le réglage de l’intensité est inexistant sur les répliques et l’éclairage d’une pièce s’en fait ressentir automatiquement.

Enfin, si le pied de la Pipistrello n’est pas réglable en hauteur, il s’agit à 100% d’une contrefaçon (sauf si vous avez choisi un mini modèle).

Sur le marché de l’occasion, les modèles sont rares et ne doivent pas se trouver dans un stock dépassant les 2 à 3 pièces par type de lampe. En cas de doutes sur le magasin ou le site web sur lequel vous souhaitez achetez, n’hésitez pas à chercher des avis d’utilisateurs ou à joindre directement le service après-vente en ligne afin de vous assurer de l’existence de la structure.

Vous pourriez aussi aimer